Préserver

Prête à relever chaque jour les défis environnementaux et sociaux du XXIe siècle, Eau de Paris agit pour la gestion durable de l’eau, la transition écologique et la préservation d’un patrimoine naturel fragile, dans un contexte de changement climatique. 

Eau de Paris poursuit sa démarche amorcée depuis près de 30 ans en faveur de la préservation du patrimoine naturel. Réaffirmant la place de la protection des eaux de rivières et souterraines comme partie intégrante de sa mission de service public, elle s’est dotée d’une stratégie protection de la ressource à horizon 2020 aux objectifs ambitieux.

Les moyens pour agir


Pour parvenir à ses objectifs, Eau de Paris s’appuie notamment sur :

  • Une surveillance renforcée de la qualité des eaux brutes  et de leur mode de transfert jusqu’aux captages, ainsi qu’un renforcement des programmes de recherche du laboratoire, afin de mieux connaître l’état des ressources et leur fonctionnement pour mieux cibler les actions à mener.
  • Une gestion économe de la ressource en eau en adaptant les prélèvements à la disponibilité de la ressource et en encourageant les économies d’eau.
  • Une collaboration avec l’ensemble des acteurs de l’eau pour réduire les risques de pollution (améliorer l’assainissement, limiter les eaux de ruissellement, lutter contre les rejets industriels, encourager la réduction de l’utilisation des pesticides…).
  • L’accompagnement des agriculteurs vers des pratiques durables en les sensibilisant aux problématiques de la qualité de l’eau et en les accompagnant dans leurs projets d’évolution, en partenariat avec les acteurs des territoires.

Un lien étroit avec les acteurs locaux

La protection des ressources en eau s’inscrit nécessairement dans un projet de territoire associant l’ensemble des acteurs concernés (acteurs agricoles, industriels, élus et collectivités, consommateurs et associations). Par ailleurs, les communes sur lesquelles se situent les sources approvisionnant la capitale disposent le plus souvent de leurs propres captages à proximité, alimentés par les mêmes nappes et présentant donc les mêmes caractéristiques qualitatives.

C’est pourquoi Eau de Paris a développé des partenariats avec les acteurs locaux pour améliorer collectivement la qualité de ces ressources.

 

La stratégie protection de la ressource d’Eau de Paris va de pair avec sa stratégie biodiversité et avec son plan climat énergie qui représentent les trois piliers de son engagement en faveur de la transition écologique. Télécharger la brochure.

Les zones protégées autour des sources, les emprises d’aqueducs, les toits enherbés des réservoirs représentent près des 1300 hectares d’espaces naturels. Patrimoine riche et préservé, sans intrants et selon les principes de la gestion écologique, ces espaces sont de véritables réservoirs de biodiversité qui contribuent à la richesse naturelle et à la qualité environnementale des territoires.

Au-delà de son action de protection de la ressource en eau, Eau de Paris a pour objectif de préserver et valoriser la biodiversité sur les territoires sur lesquels ses installations sont implantées. Elle contribue ainsi à protéger la ressource en eau, œuvre pour l’adaptation au changement climatique et la résilience des territoires, améliore le cadre de vie des citoyens.


Un plan d’actions à horizon 2020

En 2017, Eau de Paris a adopté sa stratégie biodiversité qui réaffirme son engagement en faveur d’un aménagement durable des territoires en coopération avec l’ensemble des acteurs locaux.

Le plan d’action mis en place vise trois cibles :

 

 

Pour parvenir à cet objectif, Eau de Paris s’appuie sur quatre leviers d’actions :

 

  • Développer et partager la connaissance avec les partenaires locaux : généraliser les diagnostics écologiques sur ses sites présentant un fort enjeu écologique et partager les résultats sur les bases de données naturalistes régionales ;
  • Mieux intégrer la biodiversité dans les activités de la régie : gérer ses espaces naturels écologiquement en supprimant le recours aux pesticides, en pratiquant une gestion différenciée ou encore en tenant compte de la biodiversité des sites dans les chantiers de travaux ou en achetant responsable.
  • Aménager le patrimoine de la régie en faveur de la biodiversité : restaurer les continuités écologiques et les habitats, favoriser la nature en ville…
  • Sensibiliser, mobiliser et coopérer en faveur de la biodiversité : former le personnel d’Eau de Paris, mobiliser les citoyens et contribuer aux dynamiques locales.

Les acteurs locaux au cœur de la stratégie biodiversité

La biodiversité présente sur le domaine foncier géré par Eau de Paris est une richesse partagée avec les territoires traversés. C’est pourquoi Eau de Paris développe les parte­nariats avec les acteurs locaux, en particulier les associations naturalistes, les conservatoires d’espaces naturels, les collec­tivités, les établissements publics de l’État ou de collectivités, des fédérations de chasse et de pêche. Cette coopération à l’échelle locale garantit une gestion du patrimoine naturel en cohérence avec les enjeux environnementaux et sociétaux propres à chaque territoire concerné. C’est une condition sine qua non de la pérennité des efforts fournis par Eau de Paris.

Les partenaires d’Eau de Paris en 2016

La stratégie biodiversité d’Eau de Paris va de pair avec sa stratégie protection de la ressource et avec son plan climat énergie qui sont les trois piliers de son engagement en faveur de la transition écologique. Télécharger la brochure.

Adopter des pratiques agricoles durables à la surface contribue à la préservation des eaux souterraines. Pour faciliter leur transition, Eau de Paris propose une aide financière et technique aux agriculteurs et agricultrices installé·e·s dans les zones de captage, avec le soutien de l’Agence de l’eau Seine-Normandie. Un partenariat unique en France.

 Mieux vaut prévenir que traiter

Eviter au maximum le recours aux engrais et aux pesticides, voire les éliminer totalement, cultiver en bio, laisser la biodiversité s’épanouir sur les prairies : ces pratiques agricoles participent non seulement à une alimentation de qualité mais elles contribuent aussi à préserver la qualité des eaux souterraines, en limitant les transferts de molécules chimiques ou de nitrates vers les nappes. Pour Eau de Paris, qui traite près de 100 millions de mètres cubes par an d'eaux d'origine souterraines, il est indispensable de prendre ainsi soin de l'eau : mieux vaut prévenir que traiter.

Un dispositif pionnier pensé pour et avec les exploitant·e·s agricoles

En 2020, Eau de Paris a lancé, avec le soutien de l’Agence de l’eau Seine-Normandie un dispositif d’aides agricoles original. Son ambition ? Combiner protection des eaux souterraines et appui à l’agriculture durable et biologique. Ce dispositif d’aides agricoles a été pensé avec les agriculteurs et agricultrices install·é·e·s dans les zones où est captée l’eau distribuée à Paris. Il s’adresse à tous : agriculteurs conventionnels ou en bio, petite ou grande exploitation. 49 agriculteurs et agricultrices se sont engagé·e·s dès la première année. A terme, jusqu’à 200 exploitations seront concernées, représentant 87 000 ha de surfaces agricoles.

Des engagements précis

Les engagements de l’exploitant·e 

  • Cultiver en bio ou de façon durable                                                   
  • Et donc réduire au maximum l’utilisation d’engrais et de pesticides, voire les supprimer
  • Laisser de la place aux prairies, qui jouent le rôle de filtres
  • Limiter le ruissellement et les infiltrations vers les eaux souterraines

Les engagements d’Eau de Paris

  • Apporter un soutien technique et financier, de 150 € à 450 € par hectare chaque année, sur toute la durée du contrat (6 à 7 ans)
  • Aider à développer des filières et débouchés pour les productions durables
  • Animer un réseau d’agriculteur·trice·s engagé·e·s
 

 

Une première en France

Ce dispositif est à la fois ambitieux et incitatif. Plus l’effort est important, plus le montant de l'aide est élevé. Une partie de la rémunération est conditionnée à l’atteinte d’un objectif de diminution de concentrations en nitrates dans l’eau. L'exploitant·e bénéficie d'un accompagnement important, de conseils techniques dispensés par des experts. 

« Nous avons décidé de faire le grand saut pour l’agriculture biologique, en nous engageant avec Eau de Paris. Nous appréhendions la mise en place d’une technique en bio sur de si grandes surfaces. Dès le début, la chargée d’animation du territoire a été très à l’écoute de nos contraintes. »
Bertrand Collumeau, agriculteur à Préaux, Seine-et-Marne, dans la Vallée du Lunain


Photo Bruno Mazodier

C’est la première fois en France qu’un opérateur d’eau met en place un dispositif de cette ampleur pour accompagner la transition vers des systèmes agricoles qui protègent l’eau. Ce dispositif d’aides agricoles a été validé par la Commission européenne. Il bénéficie d'un budget de 47 millions d’euros sur 12 ans, financé à 80 % par l’Agence de l’eau Seine-Normandie et 20 % par Eau de Paris et entièrement dédié aux aides.

Un contrat global pour la préservation des ressources en eau

Pour Eau de Paris comme pour l’Agence de l’eau Seine-Normandie, la préservation de la qualité des ressources en eau est une préoccupation constante, exacerbée par le dérèglement climatique. Voilà pourquoi Eau de Paris et l’établissement public ont conclu un contrat de territoire Eau et Climat pour les six prochaines années. Il identifie des actions prioritaires à mener pour améliorer la résilience du système d’alimentation en eau potable, réduire les prélèvements, préserver la qualité des ressources en eau, améliorer la connaissance et le suivi des ressources.

En vidéo

Des filières agricoles durables pour protéger l’eau


Les filières mises en place avec nos agriculteurs partenaires

En savoir plus : consultez notre dossier en ligne
Agriculteur ou agricultrice ? Postulez sur aides-agricoles.eaudeparis.fr

 

 



Haut de page