S'adapter

Eau de Paris a fait le choix de disposer en interne d’une équipe de techniciens et d’ingénieurs hautement qualifiés pour les études et le suivi des travaux sur ses installations. L’expertise en ingénierie publique ainsi acquise dans les secteurs hydrauliques lui permet d’innover dans des domaines aussi variés que l’eau et l’énergie ou l’exploitation du réseau d’eau non potable pour accompagner la transition écologique.

A l’heure où le recours aux énergies renouvelables fait flores en France [1], Eau de Paris a décidé de relever le défi de l’efficacité et de la diversité énergétiques. Elle propose ainsi à la ville de Paris des solutions innovantes au carrefour de l’eau et de l’énergie.

Pour l’éco-quartier Clichy-Batignolles (Paris 17e) en particulier, la régie profite d’un puisage de l’eau à l’Albien - nappe phréatique géothermique utilisée à Paris uniquement en eau de secours en raison de son caractère stratégique – pour produire localement la chaleur de ce quartier qui accueillera à terme 6500 habitants. Essentiel en ce qu'il témoigne de l’ambition de la Ville (plan Climat-Energie 2012) de faire de la capitale un exemple en matière de production locale d’énergie renouvelable, ce projet positionne Eau de Paris comme un acteur de la ville durable de demain.

[1] En application de la loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement, qui prévoit de porter à 23 % la part des énergies renouvelables à l’horizon 2020.

Pour en savoir plus sur la géothermie à l’Albien, consultez notre brochure L’eau, une énergie d’avenir

Découvrez également en images le chantier de forage de deux puits à l’Albien à la ZAC Clichy-Batignolles (Paris 17e) : L'eau, une énergie d'avenir par eaudeparis