03-12-2015

COP 21 : Célia Blauel signe le Pacte de Paris sur l’eau

Dans le cadre de la journée « Eau » de la COP21 organisée au Bourget, Célia Blauel, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’Environnement et Présidente d’Eau de Paris, a signé symboliquement le Pacte de Paris sur l’adaptation au changement climatique dans les bassins des fleuves, des lacs et des aquifères, préparé par le Réseau International des Organismes de Bassin (RIOB), aux côtés de nombreux acteurs du monde de l’eau.

Pour la première fois dans l'histoire de la COP, les enjeux de l’eau s’inscrivent dans la lutte contre le réchauffement climatique. Organismes de bassin, villes, secteur privé, institutions de financement, société civile, jeunes, tous se sont mobilisés et engagés en faveur de l’adaptation au changement climatique. Fondé en 1994 à la suite du Sommet de Rio, le Réseau international des Organismes de Bassin (RIOB), apporte sa contribution à la prise en compte de l’eau depuis plusieurs années et réalise aujourd’hui un tour de force avec la signature du Pacte de Paris sur l’eau. Célia Blauel, adjointe à la Maire de Paris en charge de l’Environnement et la Présidente d’Eau de Paris a signé le Pacte aux côtés de Ségolène Royal, ministre en charge de l’Environnement, et de son homologue péruvien et ancien président de la COP, M. Pulgar-Vidal. 

À quoi s’engagent les signataires ?

En approuvant ce pacte, les signataires se sont engagés à mobiliser des financements nouveaux et croissants, dédiés à l’adaptation aux effets du changement climatique dans les bassins et à renforcer la coopération entre les institutions impliquées et en particulier entre les organismes de bassin du monde entier. Cette entraide doit contribuer à perfectionner le savoir-faire de chacun en matière de gestion de bassin et d’adaptation au changement climatique notamment autour de projets régionaux stratégiques.

Lors d’une rencontre organisée le même jour par le Partenariat Français pour l’Eau (PFE) consacrée aux « Réponses des acteurs française de l’eau au changement climatique », Célia Blauel a souligné l’importance de transformer les engagements pris en actions concrètes : «  la lutte contre le changement climatique, c’est non seulement une question d’engagement politique et de convictions fortes, mais aussi un domaine privilégié d’actions concrètes, sur le terrain, et qui engagent l’avenir. »

Pour en savoir plus sur le pacte de Paris sur l’eau, cliquez ici.

 

 

Haut de page